Années 2000

/// En route vers le XXIe siècle

Découvrez comment Colas aborde le nouveau millénaire à travers ce clip réalisé pour les Rencontres du Groupe en 2000.

Voir la vidéo

/// Création du pôle ferroviaire Colas Rail

Le 31 janvier 2008, Colas Rail naît de la fusion entre Seco-Rail (filiale ferroviaire de Colas depuis 2000) et Spie Rail (acquise en 2007). Le pôle ferroviaire du Groupe rassemble 3 000 collaborateurs et déploie une offre très complète : travaux de construction et de maintenance des voies ferrées, fret (transport de granulats), systèmes caténaires, électrification et signalisation ferroviaires, gestion et ingénierie de grands projets complexes. Implanté dans 8 pays (France, Royaume-Uni, Belgique, Roumanie, Venezuela, Égypte, Algérie, Maroc), Colas Rail réalise une forte partie de son activité à l’international.

Voir la vidéo

/// Colas s’implante en Australie

En 2008, Colas prend pied en Australie, avec l’acquisition de Sami Bitumen Technologies. L’entreprise et ses filiales exercent une activité d’importation, de stockage et de vente de bitume ainsi que de fabrication et de distribution de liants bitumineux spéciaux (émulsions de bitume, bitumes modifiés, etc.). Une étape majeure dans le développement de l’activité « bitume » de Colas dans la zone géographique Asie-Océanie.

/// Colas crée Végécol®, le premier liant routier d'origine végétale

Au cours des années 2000, Colas formalise une démarche de développement responsable. Elle se traduit notamment, en laboratoire, par des efforts de recherche et développement pour réaliser des économies de matériaux et d’énergie et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Parmi les innovations « vertes » nées au Campus Scientifique et Technique du Groupe, Végécol® se distingue. Basé sur des ressources végétales, sans dérivé pétrochimique ni bitume, le liant Végécol® peut être un substitut au bitume dans de nombreuses applications à usage routier ou de génie civil. Sa fabrication, à des températures inférieures de 40 °C par rapport à celles des enrobés classiques, assure un gain énergétique et environnemental important, en réduisant notamment les émissions de gaz à effet de serre.